Aménager une petite cuisine : la règle d’or à suivre

Disposer d’une cuisine de taille réduite ne doit pas entraîner de compromis sur son aspect pratique. Dans ce contexte, une principale recommandation simple d’application mais souvent méconnue peut être mise en avant.

Dans les environnements urbains où nous vivons, l’espace consacré à la cuisine dans nos demeures est souvent minimaliste et se limite à l’indispensable en termes d’espace. Cependant, organiser cet espace de manière efficace et ergonomique est tout à fait réalisable, même lorsque la surface est réduite. Pour y parvenir, il est essentiel de suivre quelques principes fondamentaux recommandés par les experts en architecture d’intérieur et les spécialistes des cuisines, y compris une règle fondamentale souvent mise de côté, mais qui fait véritablement toute la différence.

Les enjeux de l’organisation d’une cuisine de petite dimension

L’aménagement des cuisines de petite surface rencontre ses propres défis spécifiques : de la limitation de l’espace de stockage à la difficulté de se déplacer et travailler efficacement, le choix des meubles, des équipements électroménagers et de la décoration nécessite une attention double, parfois au prix de compromis délicats. Toutefois, en utilisant astucieusement chaque centimètre disponible et en adoptant des solutions ingénieuses, il est possible de créer une cuisine tout à fait opérationnelle.

Maximiser l’espace dans ma petite cuisine

Pour commencer, déterminez vos impératifs : si un espace de préparation des repas est important pour vous, alors un plan de travail libre est indispensable. Considérez également quels appareils vous utilisez le plus souvent pour ne conserver que l’indispensable. Surtout, suivez ces conseils privilégiés par les architectes pour aménager un espace à la fois fonctionnel et esthétique :

  • Optimiser l’agencement des éléments clés : évier, réfrigérateur, four… Ces composants cruciaux doivent être facilement accessibles et la circulation entre eux fluide. Si l’espace le permet, envisagez d’ajouter un îlot de cuisine polyvalent.
  • Préférence pour des appareils compacts : choisissez des équipements électroménagers plus petits et performants, conçus pour les petits espaces. Les appareils intégrables sont également une bonne option pour un look épuré et une optimisation de l’espace. Pour certains appareils, comme le lave-linge, privilégiez une ouverture frontale.
  • Exploiter l’espace vertical avec créativité : utilisez les murs pour installer des étagères ou des crochets pour vos ustensiles, sans pour autant encombrer l’espace et éviter une sensation de confinement.
  • Des solutions de rangement astucieuses : des plateaux pour doubler l’espace dans vos placards, des étagères ajustables, des boîtes et des paniers… Investissez dans des accessoires intelligents pour maximiser l’espace de rangement, en privilégiant des espaces de stockage fermés pour un aspect plus ordonné.
  • Choix judicieux des couleurs : pour donner une impression d’espace plus grand dans votre cuisine, rien ne vaut des couleurs claires et lumineuses. Pour une cuisine en longueur, jouer avec des couleurs plus foncées sur les longs murs latéraux et une couleur claire au fond peut aussi créer une illusion d’espace.

Bien planifier sa petite cuisine : la règle d’or à ne pas oublier

Enfin, pour l’aménagement d’une petite cuisine (et de toute cuisine en général), une règle cruciale, mais fréquemment oubliée existe : le principe du « triangle d’activité ». Ce concept préconise d’organiser les trois éléments-clés (point d’eau – évier, zone de cuisson – cuisinière ou four, stockage des aliments – réfrigérateur) en forme de « triangle » pour simplifier la préparation des repas et améliorer la circulation dans l’espace :

  1. Le point d’eau – l’évier : il est recommandé de placer l’évier à proximité immédiate de l’arrivée d’eau.
  2. La zone de cuisson – la cuisinière ou le four : ces appareils devraient être situés près de l’évier afin de faciliter la transition des aliments. Idéalement, un espace de travail vide ou une zone de circulation devrait séparer l’évier du four.
  3. Le stockage des aliments – le réfrigérateur : situez le réfrigérateur non loin de la zone de cuisson pour un accès aisé aux ingrédients, tout en gardant une certaine distance avec l’évier.

Cette configuration permet de former un « triangle » équilibré, avec des espaces de rangement et de travail organisés autour. Mettre l’évier, la zone de cuisson et le réfrigérateur sur une même ligne n’est pas l’option la plus efficace.

Cette disposition s’adapte bien dans une cuisine en forme de L, U ou encore I accompagnée d’un îlot central.

Lire également

Laisser un commentaire