Transformez votre cuisine en havre sans PFAS et autres toxiques cachés

Les PFAS, ou composés perfluoroalkylés et polyfluoroalkylés, représentent un ensemble de substances chimiques fabriquées par l’homme, appréciées pour leur aptitude à repousser l’eau, les huiles et les taches.

Composés perfluoroalkylés et polyfluoroalkylés

Hélas, ces composés sont aussi célèbres pour leur durabilité excessive dans la nature et leurs effets délétères sur la santé humaine.

Des études ont mis en lumière que les PFAS s’accumulent dans l’organisme humain, où ils peuvent engendrer de multiples pathologies, allant de dysfonctionnements immunitaires à des complications dans la reproduction, sans oublier un risque accru pour certaines formes de cancer.

Ainsi, comment limiter notre contact avec ces substances néfastes, notamment dans un espace aussi vital que la cuisine ?

Ce document propose une investigation sur les principales sources de PFAS au sein des ustensiles culinaires et suggère des solutions alternatives pour les éviter.

Que sont les PFAS et où les trouve-t-on ?

Ces substances chimiques sont parfois appelées “chimie éternelle” à cause de leur résistance hors du commun au déclin naturel.

En ce qui concerne la cuisine, elles se retrouvent dans plusieurs produits grâce à leur faculté à offrir des surfaces anti-adhérentes ou résistant aux salissures.

Le matériel de cuisson antiadhésif, certaines crêpières, mais aussi des récipients et outils plastiques, en sont principalement responsables.

Cette chimie se libère et migre vers la nourriture à chaque fois que ces objets sont exposés à la chaleur, subissent des dommages ou sont frottés, introduisant ainsi les PFAS dans notre système.

Substitutions pour les PFAS en cuisine ?

Quelle est l’utilité de cuisiner des produits biologiques et sains si nos ustensiles de cuisson sont pollués ?

Poêles et Casseroles

Opter pour des options en fonte, en acier inoxydable ou en cuivre représente une solution.

La fonte, par exemple, assure une distribution homogène de la chaleur et peut augmenter la teneur en fer des aliments.

L’acier inoxydable, bien que moins performant sur le plan antiadhésif par rapport aux enduits traditionnels, est réputé pour sa solidité et sa fiabilité à long terme.

Le cuivre se distingue, lui, par une conductivité thermique fantastique.

Crêpières

Une crêpière en acier inoxydable émerge comme une excellente alternative. Bien qu’elle nécessite un peu plus de matière grasse, elle n’implique aucun risque de contamination par les PFAS.

Récipients alimentaires

Choisir des contenants en verre ou en inox en lieu et place de ceux en plastique.

Ces matériaux ne contiennent pas de PFAS, durent plus longtemps, et s’avèrent souvent recyclables.

Bouilloires

Adoptez des bouilloires en acier inoxydable ou en verre plutôt que celles fabriquées en matériel plastique. Ces produits ne libèrent pas de PFAS et supportent mieux la chaleur sur le long terme.

Accessoires de cuisine

Privilégier les accessoires en bois, céramique ou inox.

Ces matières ne libèrent pas de PFAS et peuvent apporter une touche esthétique à votre cuisine. Certains gants de cuisine qui repoussent l’eau et les taches sont parfois traités avec des PFAS, choisissez plutôt des modèles en coton ou en silicone.

Les mêmes précautions sont valables pour les torchons, les nappes et les rideaux de cuisine traités contre les taches et l’eau qui pourraient contenir des PFAS.

Recherchez des tissus non traités ou conçus avec des fibres naturelles telles que le coton ou le lin, plus simples à entretenir et à nettoyer.

Papier cuisson et emballages alimentaires

Les papiers de cuisson et certains emballages possédant des propriétés anti-graisse peuvent contenir des PFAS.

Utilisez du papier cuisson non traité ou des alternatives en silicone réutilisables dépourvues de PFAS. Favorisez les contenants non traités pour emballer les aliments, ou mieux encore, utilisez des conteneurs en verre ou en inox.

Ustensiles de cuisson en nylon

Les ustensiles en nylon destinés à résister à de hautes températures peuvent inclure des PFAS.

Orientez-vous vers des instruments en bois, en acier inoxydable, ou en silicone alimentaire de qualité. Ces matériaux sont fiables, robustes et exempts de substances chimiques dangereuses lors de leur utilisation.

En suivant ces recommandations, vous réduirez non seulement votre exposition aux PFAS mais vous contribuerez également à diminuer l’impact environnemental lié à ces substances persistantes. Cela promeut une cuisine plus saine et un environnement plus sûr pour tous.

Éliminer les PFAS de votre cuisine n’est pas simplement un geste en faveur d’une alimentation plus sûre mais également un pas vers un mode de vie plus durable et respectueux de l’environnement.

En choisissant des matériaux durables et exempts de produits chimiques dangereux, nous minimisons notre exposition personnelle et générale aux PFAS tout en privilégiant des techniques culinaires qui préservent la qualité de nos aliments.

Lire également

Laisser un commentaire