Installation de volets roulants : Guide pratique

Que ce soit dans un habitat flambant neuf ou une demeure historique, les volets roulants y trouvent parfaitement leur place. Leur popularité croissante s’explique par une combinaison de facteurs pratiques, esthétiques, et économiques. Mais quels sont précisément les bénéfices apportés par ces dispositifs de fermeture et à qui s’adresser pour leur mise en place ? La pose des volets roulants, comment ça marche ? Tentons d’éclaircir ce sujet.

Pour quelles raisons installer des volets roulants ?

Les volets roulants offrent divers avantages, en servant de :

  • barrière contre le soleil : Durant l’été, ils permettent de se prémunir contre la chaleur en baissant les volets pour bloquer les rayons solaires ;
  • isolant thermique : Pendant l’hiver, ils contribuent à retenir la chaleur à l’intérieur ;
  • isolant phonique : Ils diminuent les bruits provenant de l’extérieur ;
  • modulateur de lumière : Pour un sommeil réparateur, ils surpassent les rideaux dans la réduction de la lumière entrante, offrant plus de contrôle sur l’obscurité de la pièce ;
  • sécurité renforcée : Ils constituent un rempart supplémentaire contre les tentatives d’intrusions, jouant ainsi un rôle dissuasif.

Pensez à consulter des artisans spécialisés pour vos installations de volets roulants. Il est judicieux de demander plusieurs devis pour comparer les offres.

 

Mise en place des volets roulants : mode d’emploi

Concernant la mise en place de volets roulants, vous avez la possibilité de choisir entre des modèles manuels, électriques, ou solaires.

Mise en place de volets roulants manuels

Pour la mise en place d’un volet roulant classique, vous aurez besoin de :

  • une perceuse ;
  • une disqueuse ;
  • un marteau ;
  • un tournevis ;
  • un niveau à bulle ;
  • un crayon ;
  • du silicone d’étanchéité.

Ajouter un volet roulant sur une fenêtre existante est une tâche plus complexe que dans le cas d’une nouvelle construction.

Vous avez le choix pour l’installation en rénovation :

  • l’installation sous linteau ou en inversé ;
  • l’installation en applique sur la façade.

L’installation sous linteau ou en inversé

Suivons un processus étape par étape pour l’installation :

  1. Foration des coulisses. Prévoyez un espace d’environ 60 cm entre chaque trou, et 15 cm depuis les extrémités.
  2. Assemblez les pièces à blanc, c’est-à-dire joignez les coulisses et le coffre.
  3. Positionnez l’ensemble devant la fenêtre, le coffre orienté vers l’intérieur pour une installation sous linteau inversé ou vers l’extérieur pour une sous linteau. Marquez l’emplacement des trous à percer sur le mur. Utilisez un niveau à bulle pour garantir l’alignement.
  4. Percez et insérez les chevilles.
  5. Appliquez le joint sur le coffre avant de fixer l’ensemble.
  6. Scellez l’installation à l’aide de silicone d’étanchéité entre les coulisses et la maçonnerie.

Installation en applique sur la façade

Les étapes sont semblables à celles mentionnées ci-dessus, mais le coffre sera orienté vers l’extérieur. Cette méthode est préférable puisqu’elle optimise la luminosité dans l’espace intérieur.

 

Mise en place de volets roulants électriques

Opter pour un volet roulant électrique offre un confort d’utilisation non négligeable. Ce volet motorisé vous libère de la contrainte d’une ouverture et fermeture manuelle. Muni d’une télécommande, vous n’aurez plus à vous déplacer pour actionner le volet.

Réalisation d’une saignée

Pour l’installation, référez-vous aux indications préalables selon le type d’installation : sous linteau, sous linteau inversé, ou en applique.

N’oubliez pas de forer un trou pour la commande électrique, afin de la connecter au câble. Vous devrez ensuite créer une saignée le long de la fenêtre avec un marteau et un burin. Une saignée plus petite, partant du haut du cadre, rejoindra la principale pour connecter la commande au système électrique.

À une hauteur d’environ 1,10 m du sol, réalisez un trou avec un trépan chevauchant la saignée. Ce forage accueillera la boîte d’encastrement pour l’inverseur.

Acheminement électrique pour volet roulant

Un volet roulant électrique nécessite, par nature, une alimentation électrique. Notez qu’un disjoncteur divisionnaire de 10 A ne peut gérer plus de 5 volets. Pour un usage groupé sur un même circuit, optez pour un disjoncteur de 16 ou 20 A. Il reste préférable de distribuer vos volets sur différents circuits, limités à 8 par circuit.

Tirez un câble depuis votre tableau électrique, en veillant à couper l’alimentation de la zone concernée. Pour un disjoncteur de 16 A, préférez un câble 3 fils de 1,5 mm², et pour un 20 A, un câble de 2,5 mm².

Les manipulations électriques requièrent un certain savoir-faire et peuvent présenter des risques, il est donc recommandé de confier l’installation à un électricien qualifié.

 

Installation de volets roulants solaires

À l’inverse des volets roulants électriques, les modèles solaires s’affranchissent d’une connexion au réseau électrique de la maison, simplifiant grandement leur installation. Le volet roulant solaire se pose comme un volet manuel.

Le choix d’un volet roulant solaire est synonyme d’économie d’énergie, puisqu’il puise son alimentation de la lumière solaire, convertie en énergie par le panneau et stockée dans une batterie dédiée. Même par faible ensoleillement, le système peut fonctionner efficacement.

 

Qui est habilité à installer des volets roulants ?

 

Si vous achetez un kit de volet roulant, vous trouverez une notice détaillée pour le montage et l’usage. En suivant méticuleusement ces instructions, vous êtes capables de réaliser l’installation par vous-même.

Pour des réalisations sur mesure, il convient de contacter un menuisier expert ou un installateur recommandé par le fabricant ou le revendeur. L’intervention d’un spécialiste devient indispensable lorsque le volet inclut des fonctionnalités domotiques, à moins que vous ne possédiez déjà les compétences requises pour les manipuler.

En cas de panne de volet roulant, faire appel à un professionnel est préférable si vous ne réussissez pas à diagnostiquer ou à résoudre le problème seul.

 

Quels soutiens financiers pour l’installation de volets roulants ?

 

Plusieurs aides peuvent alléger la facture de votre projet d’installation de volets roulants :

  • l’éco prêt à taux zéro : Éligible pour l’amélioration de l’isolation thermique via les volets roulants, ce prêt bénéficie d’un soutien de l’État et le montant varie selon l’étendue des rénovations énergétiques entreprises ;
  • Une TVA à taux réduit de 5,5% : Ce taux s’applique aux travaux de rénovation énergétique, y compris la pose de volets roulants ;
  • Ma Prime Rénov’ 2024, accessible pour les logements de plus de 15 ans avec des conditions de ressources spécifiques ;
  • La PCH, les aides des caisses de retraites, et le crédit d’impôt pour l’installation de volets roulants pour les personnes ayant des difficultés de mobilité ou en situation de handicap.

 

Lire également

Laisser un commentaire